RestoLegis ®

Partager et échanger sur la réglementation sanitaire et environnementale en restauration

Histamine dans les produits de la pêche

Pas de commentaires »

Le Règlement  (UE) N° 1019/2013 de la commission du 23 octobre 2013 modifie l’annexe I du règlement (CE) N° 2073/2005 en ce qui concerne l’histamine dans les produits de la pêche.

Cette modification introduit la catégorie des sauces produites par fermentation de produits de la pêche et donc le critère Histamine.

Lire le règlement en cliquant ici

Guide des alertes – fiche technique Escherichia coli STEC et AEEC

Pas de commentaires »

Le guide d’aide à la gestion des alertes d’origine alimentaire (version du 2 juillet 2009), est complété par une annexe XI dénommée « fiche technique Escherichia coli STEC et AEEC ». Les produits concernés sont les steaks hachés.

Cette fiche technique décrit  la conduite à tenir et la communication à faire en cas de présence confirmée par un laboratoire de référence de E.coli STEC ou E.coli AEEC. La présence de ces bactéries est une non-conformité au sens du règlement 178/2002 et doit faire l’objet d’une notification à l’autorité compétente.

-pour E.coli si le produit a été mis sur le marché, obligation de mettre en place un retrait et un rappel ; ces mesures peuvent concerner d’autres lots que le seul lot incriminé.

– pour E.coli AEEC obligation de mettre en place un retrait  et si nécessaire un rappel en fonction des analyses complémentaires et de l’utilisation du produit.

Si le produit n’a pas été mis sur le marché des analyses complémentaires doivent être réalisées et le produit bloqué au niveau de la fabrication.

Tous les acteurs de la chaine alimentaire ont obligation de tout mettre en œuvre pour le retrait et le rappel du produit.

En terme de communication l’information doit être la plus large possible sans oublier les autorités compétentes (ministère en charge de l’agriculture).

Pour la restauration collective il est précisé : « l’information du consommateur doit être formulée en mentionnant une période de consommation plutôt qu’une période d’achat et en demandant aux personnes ainsi concernées de se faire connaitre auprès du responsable de l’établissement afin d’être informées de façon plus précise sur les risques encourus ».

Accéder au Guide des alertes en cliquant ici