RestoLegis ®

Partager et échanger sur la réglementation sanitaire et environnementale en restauration

Arrêté du 19 mai 2020: don alimentaire

Pas de commentaires »

Cet arrêté fixe les DAOA pouvant faire l’objet de dons en fonction du type d’établissement:

  • établissement de remise directe: denrées préemballées,
  • établissement agréé: denrées définies dans le PMS comme pouvant faire être livrées à un acteur de l’aide alimentaire,
  • restauration collective: denrées alimentaire préemballées, préparations culinaires élaborées à l’avance et  excédents.

Est abrogé l’arrêté du 12 avril 2017.

Cliquer ici pour télécharger l’arrêté

 

Loi EgAlim: Ordonnance relative au gaspillage alimentaire

Pas de commentaires »

Suite à la loi EgAlim une ordonnance a été publiée au JORF du 22 octobre 2019. Nous retiendrons les points suivants qui concernent la restauration collective:

  • Obligation est faite aux opérateurs de la restauration collective de mettre en place une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire en réalisant au préalable un diagnostic du gaspillage alimentaire. Un délai d’un an est accordé pour ceux qui ne sont pas engagés dans cette démarche (décret d’application à venir).
  • Obligation de commercialiser ou valoriser les denrées alimentaires c’est à dire ne plus détruire les denrées à l’exception des denrées reconnues impropres à la consommation (décret d’application à venir).
  • Obligation de participer aux dons alimentaires pour les établissements servant plus de 3000 repas par jour en passant une convention avec une ou plusieurs associations habilitées.

Ces dispositions modifient le code de l’environnement.

Cliquer ici pour télécharger l’ordonnance.

Dons alimentaires: Communication de la commission européenne

Pas de commentaires »

La commission européenne a publié un document qui clarifie les dispositions de la législation européenne  relative aux dons alimentaires. Ce document intéressera aussi bien les organismes donateurs comme les cuisines centrales que les organismes collecteurs comme les banques alimentaires ou les organisations caritatives.

Sont abordées en particulier les exigences de traçabilité, d’hygiène, d’information du consommateur comme le datage, les possibilités de congélation etc..

Cliquer ici pour accéder au document.